Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

societemodernesante

  • L’industrie de la chirurgie esthétique

    La chirurgie esthétique entre le lifting, l’augmentation des fesses, l’abdominoplastie, la rhinoplastie, pénoplastie… jusqu’où l’homme est-il prêt à aller avec la chirurgie plastique ?

    Il est vrai que la chirurgie esthétique touche les femmes plus que les hommes, la gente féminine cherche toujours à être belle et à effacer les traces du temps.

    Parfois, les transformations corporelles deviennent une obsession chez certaines femmes, surtout avec l’évolution technologique ces pratiques sont devenues une banalité.

    Cette quête de beauté et de jeunesse, se développent de plus en plus avec les industries pharmaceutiques et médicales qui ne s’arrêtent pas de commercialiser des produits « miracles » pour arrêter le temps.

    En effet, le monde de la chirurgie esthétique vend des rêves, en promettant de ressembler aux vedettes préférées, pour être aimé et admiré.

    Pour certains, la beauté physique est devenu un facteur d’intégration sociale, vu qu’il facilite les liens relationnels.

    De nos jours, on commercialise un seul modèle qui regroupe, la jeunesse, la minceur, avec des formes généreuses, en nous faisant croire que la beauté n’existe qu’en une seule version.

    Bien évidemment, pour posséder la « beauté commerciale », il faut dépenser beaucoup d’argent dans les cabinets des chirurgiens plastiques, dentaires ou bariatriques.

    Chirurgie-esthetique-operation-rajeunir.jpg

    La beauté à tout prix

    Parfois, des personnes non qualifiées exercent des interventions de la chirurgie plastique, il s’agit des médecins généralistes, ou encore des spécialistes de la santé.

    Avant de penser aux résultats, certaines femmes contactent des agences de tourisme médicale à l’étranger qui proposaient des tarifs bas de gamme, sans aucune garantie, elles n’hésitaient pas à accepter leurs conditions sans vérifier les chirurgiens qu’ils exercent pour leurs comptes.

    Tourisme médical en Tunisie

    L'une des meilleures destinations pour les étrangers pour un séjour esthétique, est de subir une abdominoplastie en Tunisie ou une liposuccion ou d'autres techniques d’embellissement de la silhouette à des prix compétitifs.

    Les prestations proposées par une clinique esthetique Tunisie, sont moins chers que dans les pays développés, sans pour autant être bas de gamme.

    La qualité des interventions esthétiques, est un détail bien respecté en Tunisie, d’ailleurs les praticiens tunisiens ont un parcours académique irréprochable.

    Les équipements médicaux dans les cliniques esthétiques Tunisie, sont à la pointe de la technologie, et offrent les meilleurs résultats.

     

  • Comment corriger les imperfections du nez ?

    La chirurgie du nez est considérée parmi les interventions les plus délicates, parfois le patient ne se trouve pas à l’aise avec son nouveau nez suite à une rhinoplastie primaire, ou il fait recours à une rhinoplastie secondaire.

    La rhinoplastie secondaire, est une chirurgie esthétique qui sert à opérer le nez une deuxième fois, elle consiste soit à réaliser de simples retouches ou bien une reprise complète en cas d’intervention ratée.

    Plusieurs facteurs rendent la rhinoplastie primaire insatisfaisante ou complètement ratée, notamment l’incompréhension sur le résultat souhaité.

    rhinoplastie_tunisie.jpg

    Les défauts de la rhinoplastie

    Les défauts de la première rhinoplastie pourraient être minimes tels que une petite déviation de l’arrêt du nez, une dépression localisée discrète, une minuscule saillie cartilagineuse ou dorsale, ou une légère asymétrie des narines sur la vue basale.

    Même s’il s’agissait des défauts mineurs, certains patients dont l’observation est aiguë se sentent mal à l’aise et envisagent une rhinoplastie secondaire afin d’obtenir le nez dont ils rêvent. Consultez : rhinoplastie Tunisie photos avant après

    Dans le cas des défauts importants, l’échec de la rhinoplastie est souvent lié à des fautes erreurs techniques du chirurgien ou une incompréhension de ce dernier.

    Les phénomènes de fibroses et de rétractions des cicatrices sont aussi impliqués dans l’échec de la rhinoplastie, cependant la correction est assez difficile.

    Dans les défauts importants de la rhinoplastie, le nez à un aspect artificiel manquant du naturel jusqu’à une véritable déformation qui impacte la vie quotidienne du patient.

    Seulement un chirurgien spécialiste de la chirurgie plastique du nez peut réaliser une rhinoplastie secondaire.

    Il est toutefois primordial d’attendre entre 6 et 9 mois avant de faire recours à la deuxième rhinoplastie pour s’assurer de la disparition totale des œdèmes.

    Rhinoplastie secondaire

    Il est assez primordial que le patient et le chirurgien s’entendent lors de la consultation préopératoire  sur les attentes esthétiques souhaitées.

    En effet, la rhinoplastie secondaire vise à corriger une préalable rhinoplastie et non pas l’aggraver donc un bon choix du chirurgien plasticien est utile.

    En outre, la rhinoplastie secondaire élimine les effets de la première intervention considérée comme ratée, le chirurgien réopère entièrement le nez selon de nouvelles normes.

    Le tissu cicatriciel de la rhinoplastie primaire peut masquer les structures réelles du nez, d’où les déformations lors de la reprise opératoire sont plus importantes.

    Le chirurgien plasticien, peut restaurer les volumes et les surfaces initiales du nez, à partie d’une greffe  cartilagineuses.

    Il est donc, assez délicat de reconstruire ou de réparer les structures d’un nez déjà opéré, les tissus sous cutanés peuvent être détériorés  ou fragilisés.

    Les fonctions respiratoires peuvent être endommagées, et le patient ne se trouve plus dans le même état, ce qui demande une délicatesse et un savoir-faire du chirurgien.

  • Le nez de Meghan Markle fait fureur en chirurgie esthétique

    Meghan Markle n’est sans doute pas la seule célébrité à laquelle les fans voudraient ressembler : Kim Kardashian, Kylie Jenner, Jessica Alba ou même David Beckham sont autant de noms que des fans ont empruntés en devenant physiquement leur sosie. Mais, en se fiançant au Prince Harry, l’actrice américaine a créé involontairement une nouvelle tendance en chirurgie esthétique : la Meghan rhinoplasty comme autrefois, avec la Pippa Butt Lift de Kate Middleton.

    Avoir le nez de Meghan à tout prix

    La chirurgie esthétique du nez est l’une des plus demandées dans le monde. Il va de soi que faire refaire son nez n’est pas aussi difficile et long qu’une abdominoplastie, et il est même plus facile de remodeler son nez avec une injection d’acide hyaluronique simplement. Mais si aujourd’hui la rhinoplastie fait autant d’émules, c’est que le nez de Meghan Markle est la raison de cette fascination chirurgicale.

    A New York, pour témoigner cette mode, le Dr Greenberg, un plasticien affirme que « Ce que les patients (lui) demandent (…) c’est son profil nasal droit et la pointe définie de son nez ». Un nez parfait en somme, qui ferait croire à ses fans qu’il suffit d’en avoir pour se faire passer la bague au doigt par un membre de la Cour royale ou à défaut, attirer le « prince » charmant.

    Sinon, comment croire que celle dont le visage est pourtant apparu au grand écran dans une série de renommée comme Suits n’avait jusque-là pas ce pouvoir d’attraction ? Le « Meghan effect » est un pur produit du mariage de Meghan Markle et du Prince Harry. Car ce nez qui paraît si parfait ne serait qu’un nez refait si l’on en croit d’autres sources.

    Meghan Markle.jpg

    Meghan Markle soupçonnée d’avoir refait son nez

    Même si le Dr Cangello a estimé qu’il serait difficile, voire préjudiciable pour les patients d’avoir le même nez que la femme du Prince Harry, ceci non seulement parce que chaque visage est unique, et aussi qu’une telle tentative causerait des problèmes respiratoires à termes, un spécialiste de la chirurgie esthétique a livré à Public, Magazine américain, que la belle Meghan a eu recours à la chirurgie esthétique.

    Le Dr Thierry Ktorza, l’homme « par qui scandale arrive », affirme avec conviction que Meghan a eu droit à une rhinoplastie. Son unique doute porte sur le type de rhinoplastie, parce que dit-il, il ignore s’il c’est « une rhinoplastie complète ou simplement de la pointe du nez ».

    Pour rendre son hypothèse crédible, il fait comparer une photo de l’adolescence de Meghan où elle affichait un « nez rond » et « globuleux » et une photo actuelle. Une différence qui trahirait le remodelage de son nez.

    Devis d'une rhinoplastie Tunisie -->